Réduction à 30 km/h de nuit sur les axes principaux : l'expérience de Lausanne (Suisse)


Octobre 2021
Mobilservice
131 vues

« La Ville de Lausanne a été la première ville de Suisse à procéder à la généralisation du 30 km/h de nuit sur les axes principaux. Cette mesure de santé publique contribue à rendre le repos nocturne de meilleure qualité. Le déploiement du dispositif de signalisation est à l’échelle de la commune : ce sont près de 60 kilomètres de réseau routier où la vitesse de circulation va être limitée à 30 km/h entre 22h00 et 06h00 du matin.

Depuis la mi-septembre 2021, la ville de Lausanne a généralisé le 30 km/h de nuit sur l’ensemble de ses axes routiers principaux, à l’exception des axes routiers d’accès au centre urbain depuis les sorties d’autoroute (p.ex. : route de Romanel, avenue de Rhodanie). En termes de signalisation, cela représente près de 610 panneaux de signalisation verticale à installer sur l’espace routier. Le déploiement des différents panneaux de signalisation se fait par axe routier et par secteur géographique de la ville (d’abord au sud, ensuite le centre-ville et finalement le nord). Par ailleurs, environ 60 indicateurs de vitesses (informant de la vitesse en temps réel) seront également installés afin de sensibiliser les usagères et usagers des véhicules motorisés. Pour assurer la fluidité du trafic et réduire les bruits de freinage et d’accélération , 41 feux de signalisation seront également en mode «clignotant».

Diminuer les nuisances sonores dues à la circulation routière la nuit est une mesure de santé publique indispensable en milieu urbanisé, en plus d’être une obligation légale.

Entre 2017 et 2019, lors des 5 sessions de la phase-test du 30 km/h de nuit sur les avenues Vinet et Beaulieu, les résultats ont montré qu’une vitesse de nuit à 30 km/h permet de réduire le bruit moyen de 2 à 3 décibels. Cette baisse est perceptible par l'oreille humaine, mais une diminution de 10 décibels divise par deux le bruit. Menés conjointement par la Direction générale de la mobilité et des routes du Canton de Vaud et le Service des routes et de la mobilité de la Ville de Lausanne, ce projet pilote a permis de démontrer scientifiquement que l’abaissement de la vitesse diminue efficacement les nuisances sonores d’artères fortement fréquentées (y compris des routes cantonales).

La limitation de la circulation à 30 km/h dans les grands axes permet d’améliorer le repos nocturne de près de 33'000 Lausannois·es. »

Crédit photo : Le Courrier, Suisse


Ressources similaires