Simulation des capacités selon le mode de déplacements


Juillet 2016
PTV Group Traffic
41 vues


L'élargissement des infrastructures augmente leur capacité. En théorie, car certaines routes aux dimensions gigantesques affichent des capacités modestes1. Évidemment, la réalité est plus complexe. Dans ce cas, interrogeons-nous plutôt sur les choix modaux. Cette vidéo est une simulation réaliste du temps nécessaire pour déplacer 200 personnes initialement à l'arrêt. Ici, le terme "initialement à l'arrêt" a toute son importance.

Sans surprise, la voiture est bonne dernière avec un délai dépassant les 4 minutes. En outre, si en terme de capacité, une piste cyclable est voisine d'une ligne de bus régulière1, le démarrage des cyclistes est plus laborieux comparé aux passagers d'un bus. En conséquence, les 200 cyclistes mettent 2 minutes à tous partir contre 31 secondes. Le tram et les piétons obtiennent des scores similaires, respectivement 32 et 38 secondes.

Note

1 : Capacité des infrastructures par mode de déplacements

A propos de l'auteur

PTV Group propose des solutions pour optimiser et planifier la mobilité des personnes et des marchandises.


Ressources similaires