Diagnostic des déplacements domicile - lieu de travail 2014 (Belgique)


2015
Service public fédéral Mobilité et Transports
120 vues

Obligation légale depuis 2005 en Belgique, le diagnostic de déplacements permet de recueillir des données sur les trajets domicile-travail et les politiques de mobilité mises en œuvre par les entreprises. Les données récoltées sont très précises car toutes les entreprises et institutions publiques de plus de 100 employés sont tenues de répondre à l'enquête, concernant alors plus d'un million et demi de personnes. Ainsi, des informations sont disponibles jusqu'au niveau communal, résultat difficilement obtenable via une enquête classique au niveau national. Toutefois, gardons bien à l'esprit que les analyses ne peuvent être extrapolées à l'ensemble de la population active belge car l'enquête s'adresse uniquement à certains types de structures.

Exposé rapide des trajets domicile-travail en Belgique

Avant toute présentation, le calcul des parts modales ne concernent que le transport le plus utilisé en terme de distance parcourue pendant l'année (p 8). Pour cette 4e édition, la voiture reste le mode le plus utilisé avec deux tiers des déplacements (65,6%), suivie de loin en deuxième position par le train (10,9%). Nous noterons cependant que la capitale fait figure d'exception, avec respectivement un bon tiers pour ces deux modes (39,1% et 34,1%). Pour rester dans les spécificités régionales, les transports en commun représentent 19,0% pour Bruxelles contre 4% dans les deux autres territoires administratifs. Enfin, 14,9% des Flamands utilisent le vélo comme principal transport.

Le tableau ci-dessous récapitule les parts modales par région et au national (page 8 du document).

  Wallonie Flandre Bruxelles Belgique
Voiture (seul) 81,7% 68,5% 37,9% 65,6%
Covoiturage 3,4% 3,3% 1,2% 2,9%
Moto 1,0% 1,3% 1,1% 1,2%
Train 5,0% 5,3% 34,1% 10,9%
Transports en commun 4,0% 3,9% 19,0% 6,9%
TCE 0,4% 1,1% 0,3% 0,8%
Vélo 1,5% 14,9% 3,0% 9,5%
Marche 3,1% 1,7% 3,4% 2,4%

Nous noterons également que le vélo est davantage utilisé dans les zones urbaines moins denses (11% contre 6% dans les villes). En effet, les deux-roues compensent en partie la faiblesse de l'offre en transports en commun et train, qui est respectivement de 5% contre 30% (p 17).

Point sur les mesures incitatives des alternatives à la voiture individuelle

La majorité des mesures ont un impact positif voire très positif sur les modes choisis par les travailleurs pour se déplacer. L'indemnité vélo (qui peine d'ailleurs à se développer en France) ou la gratuité des transports en commun stimulent grandement leur utilisation. Un coordinateur de mobilité permettrait aussi des diminuer la part de la voiture de 5%.

Le rapport détaille plusieurs mesures, dont le tableau ci-dessous recense celles ayant eu le plus fort impact sur la réduction de l'autosolisme (pp 33-35):

Vélo Impact
Indemnité vélo + 34%
Service d'entretien + 33%
Campagne de sensibilisation + 25%
Vélos de service + 23%
Abris couvert + 22%
Covoiturage  
Organisation du covoiturage + 6 pts *
Parking réservé + 5,5 pts *
Diffusion d'informations + 4 pts *
Transports en commun  
Gratuité des TC + 21%
Encouragement pour les déplacements professionnels + 18%
Communication + 16%
Concertation régulière avec les sociétés de TC + 12%
Autres mesures  
Déménagement ou implantation complémentaire + 13%
Diminution des places de parking + 6 %
Coordinateur de mobilité + 5 %

* Le rapport ne donne pas l'impact des mesures favorisant le covoiturage. Nous avons bricolé ces valeurs indicatives à partir de la figure 22 p 31, en point (et non en pourcentage).

Un objectif, plusieurs pistes d'actions

Les leviers d'actions pour changer les habitudes de déplacements sont donc multiples, et dépendent surtout du contexte de la structure. Les entreprises et administrations bien desservies en transports collectifs ont intérêt à privilégier ce mode (autre autre), tandis que celles en périphérie préfèreront plutôt le covoiturage, voire peut-être le vélo. La formule magique n'existe pas, une démarche volontariste constitue souvent le premier élément vers une transition modale efficace des collaborateurs.


Ressources similaires