A vélo à l'école et sous la neige


Février 2021
Le Parisien
92 vues

« Le vélo, je veux bien essayer mais uniquement quand il fait beau et doux. S'il pleut ou qu'il fait froid, je prends la voiture ! ». Pendant l'hiver, les températures descendent souvent en-dessous de zéro. Toutefois, avec un équipement adapté (financièrement accessible à tous) et quelques coups de pédale, le froid n'est plus un problème. Concernant la pluie, Météo France s'est penchée sur la question et en a conclu qu'un cycliste n'est mouillé qu'entre 15 à 40 fois par an pour un trajet de 30 minutes matin et soir1. D'ailleurs, contrairement aux craintes, les pistes cyclables à Paris ne se vident pas pendant les périodes pluvieuses2.

« Sous la neige, n'en parlons pas ». Justement, si. Parlons-en. Vous pensez que le vélo n'est que l'apanage des régions tempérées et aux Pays-Bas et au Danemark, c'est une curiosité locale ? Détrompez-vous, à 200 km du cercle polaire, dans la ville finlandaise d'Oulu (5e du pays avec 200 000 hab.), la part modale vélo atteint 22% quand en France, nous stagnons à un tout petit 3%. Bien sûr, seule une politique volontariste et continue a permis d'atteindre ce bon score. Ainsi, depuis les années 60, Oulu développe son réseau cyclable qui est désormais plus dense que son réseau routier.

Dans ce reportage vélo, nous retrouvons Dana, 7 ans qui comme au moins 1 000 de ses camarades se rend à vélo à l'école Metsokankaan. En outre, notre jeune aventurière y va seule comme une grande et elle ne semble pas être la seule. Enfin, fait assez surprenant, la plupart des vélos sont équipés de pneus d'été et cela ne pose pas de problème pour rouler dans la neige. Ainsi, hormis quelques jours par an, la météo n'est pas un frein à l'utilisation régulière du vélo.

Notes

1 : Pour l’environnement et le climat, agir en pédalant sans (trop) se mouiller

2 : Sous la pluie, les pistes cyclables se vident moins que vous ne le croyez (Libération)


Ressources similaires