Usages novateurs de la voiture et nouvelles mobilités


Janvier 2016
CGDD, DGE et PIPAME
307 vues

"De nouveaux usages de la voiture se développent (autopartage, covoiturage…), fondés sur l’utilisation plutôt que sur la propriété du véhicule. Portés par les technologies du numérique, ces nouveaux services sont susceptibles de transformer profondément les pratiques de mobilité, tout en modifiant les rapports entre les acteurs – nouveaux et traditionnels – qui contribuent à les mettre en oeuvre.

L’étude dresse un état des lieux des usages novateurs de la voiture et explore les conditions et les conséquences d’un développement à grande échelle des offres qui les sous-tendent. La confrontation de ces offres avec les besoins de mobilité laisse entrevoir de fortes opportunités de développement pour ces nouveaux services, moyennant un déploiement de stratégies adaptées. L’examen détaillé de la situation des ménages pour répondre à leurs impératifs de déplacement, sur la base de critères de densité démographique et de pouvoir d’achat, souligne l’existence d’un « réservoir de demande » pour ces services de mobilité. Toutefois, les modèles d’affaires qui se dessinent ne permettent pas de miser avec certitude sur la structuration d’une réponse économique spontanée et
proportionnée à cette demande potentielle. L’analyse prospective examine au moyen de différents scénarios les potentialités économiques et environnementales d’un essor et d’une diffusion territoriale de ces services. Cette évolution impliquerait l’optimisation d’un parc automobile plus restreint, utilisé plus intensément et davantage renouvelé. Les préconisations qui en découlent plaident notamment pour le développement de synergies entre les acteurs – nouveaux entrants et professionnels traditionnels – que l’action publique pourrait accompagner."

Le document de synthèse dresse huit recommandations :

  • inciter les collectivités territoriales à investir dans des expérimentations territorialisées de mobilité
  • favoriser l'émergence d'une offre de véhicules en partage chez les distributeurs et les acteurs de l'après-vente automobile
  • créer un standard technique à l'ouverture/fermeture à distance des véhicules
  • développer l'interopérabilité entre les différents modes de déplacement via des systèmes d'information partagée
  • standardiser l'ouverture et la gestion des données de transport
  • mettre en partage une partie du parc automobile de l'État et des collectivités
  • accompagner la mise en place d'un service de mobilité en zone périurbaines et rurales
  • ouvrir un débat national et territorial sur les politiques applicables aux nouveaux services de mobilité


Ressources similaires