La ville et l'automobile


Octobre 1973
INA
208 vues

Dans les années 70, on commençait déjà à remettre en question l'automobile en ville. Il est d'ailleurs fascinant d'écouter le discours de Monsieur Bouladon, directeur d'un institut privé sur le mieux-être des hommes (Institut Battelle, à Genève) qui tient des propos très actuels sur les méfaits de la voiture thermique : nuisances, congestions, consommation disproportionnée d'énergies etc.

L'étalement urbain est aussi mis en cause, car important générateur de déplacements, et les infrastructures routières devraient être enterrées, afin de redonner la place aux piétons. Les progrès de la voiture électrique et la mise à disposition gratuite de bicyclettes sont également évoquées.

En quarante ans, quelques évolutions notables, comme la piétonnisation des centres, mais les restrictions budgétaires rendent les pouvoirs publics plus frileux pour s'engager dans la transition modale.


Ressources similaires