MODEV - La modélisation des flux nationaux de transport


Juin 2019
Commissariat général au développement durable
30 vues

Les évaluations des politiques publiques de transport (développement des infrastructures, tarification, des services, etc.) nécessitent de traduire leurs impacts sur la demande et sur les trafics à une échelle suffisamment fine pour pouvoir distinguer ces impacts selon les réseaux de transports et prendre en compte les spécificités locales. Pour répondre à ces besoins et rendre compte de manière satisfaisante des trafics à l’échelle nationale, le ministère a développé un modèle de trafic géographique et multimodal dénommé MODEV.

Développé depuis 1999, le modèle de transport MODEV est structuré pour pouvoir à la fois estimer la demande de transport à moyen et à long terme sur le territoire métropolitain et analyser finement la répartition modale, la congestion des réseaux et l’optimisation de l’usage des infrastructures.

Ce modèle suit une architecture « à quatre étapes » classique (parmi les modèles de trafic actuels) et adaptée pour accueillir au sein d'un même outil les trafics voyageurs et marchandises. La partie voyageurs comprend trois modes : la route, le fer et le transport aérien. La partie marchandises comprend également trois modes : la route, le fer et le transport fluvial.

Les améliorations envisagées

Plusieurs pistes d’amélioration sont envisagées. La première vise à actualiser les données de demande du modèle voyageurs. La modélisation des déplacements de personnes repose actuellement sur des comportements de mobilité de 2008, date de la précédente enquête nationale sur les déplacements de personnes. La prochaine enquête de ce type (enquête sur la mobilité des personnes) réalisée entre avril 2018 et avril 2019 devrait permettre d’actualiser ces comportements et d’intégrer deux modes de transport au modèle: le covoiturage et les autocars. D’autres pistes d’amélioration sont en réflexion telles que l’actualisation des projections de la demande de marchandises, la mise à jour des données d’offre aérienne et ferroviaire, ou encore l’intégration des véhicules utilitaires légers au modèle de marchandises.


Ressources similaires