Les voitures électriques et hybrides durant l'ère automobile


Août 2018
MobiliDoc
230 vues

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, les voitures électriques se développent, comme La Jamais Contente qui dépasse pour la première fois les 100 km/h en 1899. A cette époque, on savait déjà construire des voitures électriques rapides. Parallèlement, plusieurs constructeurs cherchent à marier cette technologie avec les moteurs thermiques. Ainsi, apparait en 1900 la Lohner-Porsche et d'autres modèles jusqu'à la veille de la Première Guerre Mondiale.

Dans les années 1900, les voitures électriques étaient appréciées pour la fiabilité, la propreté, le silence et la facilité de conduite. De façon contre-intuitive, les prix de vente étaient proches des voitures thermiques. Le rechargement des voitures électriques était aisé en Europe, mais moins aux États-Unis dont le pays était encore très rural et qui deviendra rapidement le premier producteur mondial d'automobiles... plutôt thermiques.

Toutefois, le coût de ces voitures électriques demeure élevé pour envisager une production en série. Les batteries étaient encore au plomb : elles sont lourdes et volumineuses. Il faut attendre les années 1990, avec l'augmentation du prix du baril, l'apparition des batteries au lithium et l'émergence du concept du développement durable pour que les voitures électriques et hybrides deviennent plus accessibles au grand public.

Sources :

Image : La Jamais Contente

Dernière mise à jour : 22 juin 2022


Ressources similaires