La mobilité dans les SCoT


Août 2015
CEREMA
144 vues

Les années d'après-guerre sont marquées par le développement rapide de la voiture individuelle. Cette politique transforme profondément les villes et les comportements modaux, avec un allongement des temps de trajet domicile-travail. En tant qu'outil majeur de la planification supra-urbaine, le SCoT doit favoriser l'articulation des réflexions autour de la mobilité et l'urbanisme pour réduire cette dépendance et participer à la mise en œuvre du droit au transport. Afin de renforcer ce lien entre urbanisme et transports, la loi du 12 juillet 2010 dite loi Grenelle II a introduit des obligations et des possibilités nouvelles pour les SCoT. Celles-ci sont présentées dans cette fiche via l'analyse de 10 SCoT Grenelle pour mieux mettre en lumière les pistes d'évolution.

Note : Si l'usage de la voiture individuelle baisse dans les villes centres, l'autosolisme continue de se renforcer dans les autres territoires. En outre, la longueur des déplacements a augmenté de 10% en moyenne entre 1994 et 2008 (Certu, La mobilité urbaine, 2012).


Ressources similaires